Règles

1. Qu’est-ce que le JEU ?

Le Jardin d’Échange Universel est un système d’Échange et d’entraide autogéré et privé permettant le troc de produits, de savoirs et de services contre du temps.

Puisque l’unité de base, le point JEU, équivaut à une minute de temps, le Jardin d’Échange Universel est une alternative sans frontière.

Le JEU est libre face aux limites imposées par des monnaies disparates, des taux de change qui rendent l’argent instable, et des organismes bancaires internationaux profiteurs. Souviens-toi du chiffre sept pour définir le JEU : un Système d’Échange Privé basé sur le Temps.

2. Que veut dire système d'échange « privé »?

Quand je rends service à un autre être humain et qu’il me remercie en me donnant du temps (points JEU), ceci reste une expérience « privée ». Si quelqu’un me coupe les cheveux et que, en retour, je répare sa toiture, c’est une entraide sous forme de troc direct. De même, si je lave le plancher de ma voisine qui a mal au dos et qu’elle m’offre du temps sous forme de points JEU, c’est un troc de temps contre un service rendu. Voilà deux exemples d’échanges privés qui ne regardent que les personnes concernées.

Par contre, quand j’utilise de l’argent officiel pour payer un produit ou un service, que ce soit un billet de banque ou une transaction électronique, il s’agit ’un échange « public ». J’effectue une transaction avec une monnaie d’échange qui a « cours légal » et que j’appelle de « l’argent ».

3. Pourquoi choisir le JEU plutôt que la monnaie, l’argent de papier ou les cartes de débit et de crédit ?

Si tu étudies la monnaie et le système bancaire actuel, tu découvriras vite que les banques créent l'argent à partir de rien. Les banques centrales sont en fait des corporations privées à but très, très lucratif qui ne s’intéressent ni à l’entraide, ni au troc. L’usure, l'intérêt sur l'argent, et les manigances politiques (guerres, pandémies, coups d’état, terrorisme) permettent aux banquiers mondiaux de créer des dettes nationales phénoménales dans chaque pays. Il leur est ensuite facile de forcer les politiciens en place à leur céder les richesses naturelles du pays.

Il y a longtemps qu’il n’y a plus de troc ou presque. Des lois ont été passées pour contrôler davantage les échanges. Les banquiers mondiaux sont en train de devenir les propriétaires non seulement de toute les monnaies, mais de tout ce qui permettait auparavant aux pays d'être riches et aux populations de prospérer. Utiliser l'argent de papier, une carte de crédit, des actions en bourse ou un compte de banque nous éloigne de l’entraide et encourage de telles pratiques.

Est-il vraiment possible de fonctionner sans banques ? Oui. Il suffit de mettre en place un autre mode d'échange, sans monnaie, sans argent et de l'utiliser le plus souvent possible. Graduellement, il finit par s'imposer de lui-même, selon la détermination à l’entraide de ses utilisateurs.

4. Les différents systèmes d'échanges.

Le Jardin d’Échange Universel est le système de troc le plus facile à organiser car il est décentralisé, autogéré et privé. Bien sûr, il est aussi possible de créer un système d'argent local avec des billets de papier et un « banquier » pour les émettre et les contrôler. Le troc peut aussi passer par un Système d'Échange Local (SEL) centralisé dans lequel chaque transaction doit être rapportée à un fichier central contrôlé par un comité organisateur.

Chaque façon de procéder a des avantages et des inconvénients. Cependant, imprimer des billets (monnaie) et fonctionner de façon centralisée ont une chose en commun: des implications légales plus contraignantes. C'est pourquoi nous vous recommandons le JEU, puisqu'il demeure un système d’entraide totalement privé et complètement en dehors des lois. Le Jardin d’Échange Universel peut servir, dans un couple, entre amis, dans une famille, dans un écovillage ou toute autre structure où deux personnes ou plus font des échanges. Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ?

5. Comment fonctionne le JEU ?

Le but du Jardin d’Échange Universel est d’offrir et d'acquérir des produits, des savoirs ou des services grâce à des échanges justes et équitables pour développer l’entraide. Tout troc entre deux individus peut être géré par le JEU. Cependant, plutôt que d’échanger un service, un savoir ou un produit contre un autre, le JEU, un système de troc évolué, est basé sur la minute de temps. Un point JEU égale une minute, partout sur la planète. Pas d’argent, et une unité universelle, qui dit mieux?



Chaque JEUeur tient à jour sa comptabilité dans un carnet qui remplace la monnaie et permet de faciliter la gestion des échanges. Pour qu’un troc ait lieu, deux JEUeurs doivent se rencontrer et conclure une entente.

Une fois qu’ils sont d’accord, le troc est inscrit dans le carnet de l’autre. Ainsi, le JEUeur n’inscrit jamais son échange dans son propre carnet. Le carnet de troc du JEU est disponible sur ce site. Il te suffit de cliquer sur le lien « Documentation » en haut de la page. Tu peux aussi te le procurer lors d’une rencontre d’entraide du JEU. Cependant, nous te recommandons fortement de ne pas commencer à faire de transactions en utilisant ton carnet JEU tant que tu n’as pas assisté à au moins une rencontre.

6. Que se passe-t-il aux rencontres du JEU ?

Les rencontres du Jardin d’Échange Universel varient d’une région à une autre, mais la plupart comportent les événements d’entraide suivants :

· Une présentation du JEU pour les nouveaux JEUeurs. Tu pourras y poser toutes les questions qui te préoccupent sur le troc et l’entraide pour partir du bon pied dans ton livret JEU.

· Une rencontre en cercle de tous les JEUeurs locaux actifs qui ont décidé de participer ce jour-là. Les décisions sont toutes prises au consensus unanime. Si des dossiers précis demandent une étude plus approfondie, un comité se forme et fait ses recommandations au groupe à une prochaine rencontre.

· Un cercle de partage où chaque JEUeur mentionne ses offres et demandes du moment.  Pas d’argent ni monnaie, tout en troc.

· Une foire des produits apportés par les JEUeurs ce jour-là. On trouve de tout pour le troc, du neuf et de l’usagé : rasoir, téléphone, manteau, skis, DVD, livre, sirop d’érable, confitures, bijoux… La liste change à chaque nouvelle rencontre pour une entraide plus efficace.

· Un repas communautaire où tu pourras goûter de bons mets tout en partageant des conversations intéressantes avec des JEUeurs de tout acabit.

· Des activités d’entraide communautaire. Une rencontre peut être précédée ou suivie de travaux communautaires, d’un pique-nique, d'une danse, d'un spectacle de poésie, de théâtre ou de musique. S’il y a échange, c’est en point JEU là aussi. Pas d’argent ni de monnaie.

7. Lors d’un Échange, quel genre d'information dois-je inscrire dans le carnet?

D'abord, souviens-toi que tu écris toujours dans le carnet de troc de l'autre et pas dans le tien. Tu dois inscrire les informations suivantes aux endroits appropriés:

· La date

· Ton nom

· Ta signature

· Une façon de te rejoindre: courriel ou téléphone

· La nature de l'Échange

· Le nombre de points JEU en mots et en chiffres (comme sur un chèque, mais ici ce n’est pas de l’argent)

· Un signe positif (pour celui qui offre) ou négatif (pour celui qui reçoit) en avant du nombre de points.

· Le solde du carnet de l'autre après soustraction ou addition du nombre de points.

· Le solde de ton carnet afin que l'autre conserve dans son propre carnet ton solde à cette date précise. Ainsi, tu pourras toujours connaître ton solde si jamais tu perds ton carnet, en vérifiant auprès de celui avec qui tu as effectué ton dernier Échange. C’est plus sûr que de la monnaie.

Note que la disposition des carnets peut varier d'un endroit à l'autre. L’important est d’y retrouver tous les éléments ci-haut mentionnés.

 

8. Y a-t-il un désavantage à avoir un solde négatif dans son carnet ?

Oui et non. Un grand solde négatif ou positif entraîne automatiquement des questions lors d’un échange. Si j’accumule beaucoup de points en négatif, c’est que je n’offre pas quelque chose qui encourage l’entraide dans la communauté. Il est temps que je réévalue mon apport en tant que participant du JEU. Que puis-je offrir en troc qui soit en demande ? Quel est le produit, le savoir ou le service qui n’est pas encore disponible dans le JEU de ma région ?

Si j’offre un produit, un savoir ou un service à quelqu’un qui possède un solde négatif important, je peux décider d’examiner son carnet. A-t-il fait beaucoup de troc ? Alterne-t-il entre les échanges positifs et négatifs ? Au contraire, est-il toujours dans le négatif ? Cela signifie qu’il demande beaucoup mais n’offre aucun service d’entraide à la communauté. Je peux lui suggérer des trucs, lui faire part de mes propres besoins qu’il pourrait peut-être combler. Je peux aussi décider de ne pas faire le troc en lui expliquant mes réticences. Le Jardin d’Échange Universel est un outil d’entraide communautaire. Chacun de nous, par sa façon de l’utiliser, influence tous les autres.

Si, par contre, la personne a un grand solde positif, je peux lui suggérer de profiter plus souvent des offres des autres et lui rappeler que le Jardin d’Échange Universel n’est pas un système d’accumulation de richesse comme avec l’argent ou la monnaie, mais un système d’échange de richesse. Plus il y a de transactions JEU, plus la communauté s’enrichit.

9. Mon amie a un carnet JEU rempli de points et se plaint qu’elle ne peut les utiliser car il n’y a pas une assez grande variété de produits, de savoirs et de services qui l’intéressent. Que peut-elle faire?

Voilà l’occasion idéale pour elle de s’activer à faire connaître le JEU à sa communauté. Plus il y a de JEUeurs, plus il y a de produits, de savoirs et de services qui sont disponibles pour l’entraide. Recommande-lui d’en parler autour d’elle, de distribuer des feuillets publicitaires, d’aider à organiser des événements qui puissent aider le Jardin d’Échange Universel à être connu. Un grand solde positif stimule l’action communautaire, quand son propriétaire accepte de le voir ainsi.

10. Si le carnet est autogéré, il est facile de tricher en inscrivant de faux Échanges. Est-ce un problème qui arrive parfois ?

N'oublie pas qu'il est possible de tricher dans tous les systèmes d'entraide, qu’il soit basé sur le troc, l’argent ou les coquillages!

Dans le cas du Jardin d’Échange Universel, si quelqu’un inscrit un troc fictif dans son carnet en vue de se créer plus de points, c’est toute la communauté d’entraide qui en souffre en général, mais personne en particulier. Voilà pourquoi il est important de rester vigilant quand on fait un échange d’entraide avec une personne inconnue. Si le nombre de points JEU est important, il est possible de remettre l'échange à plus tard. On peut alors communiquer avec quelques personnes qui ont déjà fait des échanges avec l'individu en question. Leur téléphone ou leur courriel est indiqué dans le carnet de ce dernier.

Si une personne décide de tricher, elle sera ainsi vite découverte et mise sur la liste noire du système d’entraide d’une région. Comme pour les histoires d’argent, de telles anecdotes voyagent vite. L'individu devra rapidement cesser ses activités de troc dans le JEU de sa région. De plus, il découvrira que les JEUeurs des diverses régions communiquent rapidement ce genre d’information entre eux.

 

MOOFL180208
© 2022
Kostenlose Joomla Templates von funky-visions.deKostenlose Joomla Templates von funky-visions.de